L’art de la monétisation SIM CITY commence

SIM CITY le dernier opus, largement décrié et insulté par la presse (je salue les tests complets de CanardPC et de POLYGON ) se trouve désormais en roue libre avec encore des bugs à corriger (on arrivera bientôt à un jeu fini. Lulz.) et avec désormais le premier signe précurseur d’une peste bubonique qui va désormais le ronger : le sacro-saint DLC moisi qui va vous faire raquer encore plus pour un jeu déjà hors de prix.

Le principe même du DLC est, pour un jeu de 60€, puant au possible : il sous-entend que vous n’avez pas acheté un jeu complet. Autant je peux comprendre qu’un “add-on” puisse rajouter une pléthore de fonctionnalités justifiant de débourser une quinzaine d’euros même si certaines sociétés s’en passent (je vais comparer World of Warcraft avec ses addons payants en PLUS de devoir raquer un abonnement mensuel, et son contre-exemple Eve Online qui ne fait payer “que” l’abonnement). Mais ici, nous sommes dans le monde EA avec un produit dit vache à lait : un coeur de cible paiera toujours pour avoir le set “complet”. Nous avons des Hardcore-fans, des gens qui ont toujours suivi la série et qui l’adorent, qui voudront acheter les extensions. Je ne débattrai pas des points nauséeux de Sim City (avec la connexion en ligne, serveurs à la masse à la sortie…) vu que d’autres articles le font déjà très bien.

Today nous n’avons pas encore droit à un DLC “payant” mais à un DLC sponsorisé à mort. Gratuit parce que publicitaire. Nous pourrions relancer le débat sur l’inclusion de la publicité au sein des jeux vidéo… surtout car un contenu additionnel est donc “offert” gracieusement en échange d’un placement publicitaire. Mais là, je n’en ai pas la force : les systèmes de transports en commun sont une vraie plaie dans le jeu, et nous avons désormais la possibilité de rajouter une voiture électrique Nissan qui fera vibrer nos petits Sims à conscience écologique.

Bienbienbien. Cher Sim City, j’aurais apprécié avoir une alternative non brandée dans la foulée, vu que j’ai eu le cerveau faible et que j’ai acheté la version deluxe à 70 boules : aucun de mes sims, à part en utilisant les transports en communs, ne pourra donc voyager écologique. A moins d’être “Nissan”. Demain tous les restos seront KFC et MacDO ? J’adore surtout le message publicitaire pas du tout grossier une fois le bouzin “installé” : “Vos Sims ne sont pas seuls à pouvoir conduire électrique. Découvrez la Nissan LEAF(r) 100% électrique.”. Bienbienbien. Je me console en me disant que mes Sims se font enfler également dans leur propre vie virtuelle.

J’aurais dû écouter les bons conseils de Tatie Danielle : ne JAMAIS acheter un jeu en précommande.

 

EDIT en fait nos amis ont déjà release un autre DLC outre Atlantique. En achetant un produit d’hygiène dentaire (source POLYGON) vous aurez droit à de nouvelles attractions. Donc là, encore MIEUX : on ne PEUT PAS avoir ces ITEMS si on n’achète pas un produit disponible UNIQUEMENT aux Etats-Unis. En gros, une facette du jeu, non présente dans la version Deluxe, ne sera tout simplement jamais disponible pour mon jeu. Là, EA, ok vous avez franchi la limite vous me faites gerber. Allez crever.

 

Je suis le seul à trouver ça ultra choquant ?

5 comments

Je valide.
En plus le jeu n’est sorti que depuis quelques mois et s’il suit la même durée que son prédécesseur sorti il y a une décennie, on aura le temps d’en voir des DLC bien moisis.

N’ayant rien lu sur le jeu pour me forger mon propre avis (je n’ai pas eu la chance de l’avoir dès la sortie (et grand bien m’en pris (ouch je parle bien (quad feed parenthèses)))), je l’ai essayé chez un ami et là, déception.
Déception pourquoi, eh bien parce que (ce avis purement subjectif après une quinzaine d’heure de jeu) :
– cartes trop petites (deux heures max pour remplir une zone ouch ça pique un peu).
– les sims sont débiles faut l’avouer (ça sent pas trop le neurone dans les villes et quand tu sais que certains travaillent dans des centrales nucléaires, faut pas être étonné que ça pète au bout d’un moment).
– la connexion permanente (moi qui avais le 4 sur mon pc portable lors de mes déplacements et espérais poursuivre sur le 5 ben c’est rapé).
-la disparition du modding (enfin je n’en ai pas encore entendu parler et on n’en verra surement pas).
– et surtout, mais alors surtout, la casualisation (c’est à la mode ce mot en ce moment). C’est dingue de voir qu’il est maintenant impossible de se retrouver en profit négatif (ce qui n’est pas trop un profit me direz vous), faut vraiment être un boulet de compétition ou le faire exprès pour être en faillite. Je me souviens du 4 où chaque action avait un réel impact sur le jeu (on pouvait très rapidement se retrouver en gros déficit à cause d’une action anodine et il fallait vraiment se battre pour sauver la situation). Sur la durée de jeu, j’ai testé de faire une ville n’importe comment, résultat tout va bien avec de bon profit, je n’aurais même pas pu faire le tiers sur le 4 que la banqueroute aurait déjà frappé à ma porte.
– et le métro absent.

Voilà,
Bien à vous,
JMB

Déçu. Au moins autant de l’avoir pressenti et finalement jamais acheté pour ses autres aspect et pour ça, que parceque j’en attendais tellement.

Le principe du DLC n’est pas du tout moisi à la base;
Je prends l’exemple de Dark Souls et de Bastion. Ce sont 2 jeux énormes, et qui ont un gameplay et des mécaniques super sympa, et qui ont tout deux une durée de vie correcte. Le problème, c’est qu’une fois qu’on a fini le jeu, on a encore envie de jouer ce gameplay, mais rejouer le même scénario, les mêmes niveaux, … peut-être décourageant.

Et c’est là qu’un DLC peut-être sympa, les dèv’ peuvent facilement rajouter du contenu supplémentaire, bien sur ils doivent faire rentabiliser le travail qu’ils font.
Là où le DLC est une plaie, c’est quand avant même la sortie du jeu, les DLC sont déjà préparés à l’avance (cc Battlefield 3).

Faudra par contre m’expliquer pourquoi il y a encore des gens pour pré-commander un jeu, et je te vise toi, auteur. Ça ne m’étonne pas qu’EA fasse ce genre de chose, tant que les joueurs continuent à leur jeter de l’argent dessus.

Pour moi, je fais le distingo “d’esprit” entre ce que j’appelle être un “addon” (l’inverse d’un standalone donc) qui est un contenu additionnel à part entière, fourni, qui rajoute de réelles fonctionnalités / scénario qui dépote… et les DLC. J’admets qu’il y a aujourd’hui, pour les petits jeux indé notamment, une “fenêtre” sémantique où il est plus difficile de traiter comme addon de nouvelles cartes à acheter pour améliorer la durée de vie d’un jeu. Addon, DLC ?
Dans le cadre de Bastion pas d’accord : le jeu vaut son prix, et sa durée de vie déjà intéressante à la base est donc augmentable via petits DLC qui ne nuisent pas à l’expérience / durée de vie du jeu initial.
Dans le cadre de SIM CITY je suis complètement contre ton raisonnement. Le jeu est acheté CHER, ce qui DEVRAIT le rendre COMPLET. Outre le fait qu’il n’était pas jouable à sa sortie, mal équilibré, possède encore des lacunes (pas de métro ?), la notion de DLC ici le classe dans une autre catégorie : celle d’un jeu au prix malhonnête qui va ENCORE tenter de se faire plus de fric. Si Sim City avait coûté 20 balles, avec des DLC de 5€ par ci par là, j’aurais réagi différemment : le jeu initial aurait été logiquement moins ambitieux à la base, et chacun aurait pu décider d’ajouter des fonctionnalités.
Le DLC est une plaie pour toutes les grosses sorties de jeu vidéo, à mon sens.

Pourquoi j’ai précommandé ? Parce que je n’avais pas foi en EA, mais en Maxis. Tout connement. J’ai voulu jouer à ce jeu, j’ai trépigné comme un gamin, je me suis renseigné sur le jeu bien avant sa sortie sur le système glassbox et autres… un vrai petit fanboy victime des outils marketing qui, pour le coup, étaient super poussés (le nombre de pubs qu’on s’est mangés, les events en live, etc, je dis chapeau). Et j’ai sombré dans l’achat en précommande, car je voulais jouer à ce jeu, vite, et je croyais sincèrement qu’il allait être très très bon. EA se gave avec la license juteuse, c’est bien ils en ont vendu des palettes, les actionnaires seront contents. Mais ce qu’ils captent pas c’est qu’au prochain opus ça fera un flop dans les ventes cette fois-ci, à cause de leur image de merde. Je suis heureux de ne pas acheter de grosses licenses en temps normal, et là je suis franchement dégoûté pour un des rares travers que je me suis offert. Oui, j’ai donc jeté mon argent dessus. Et oui, je ne recommencerai plus avec EA, comme dit dans l’article.

J’ai toujours adoré les Sim City,. Je les avais tous acheté, du Sim City 2000 à Sim City 4. Je trouvais qu’ils étaient de très bonne qualité (graphiquement parlant, le 4 était magnifique lors de sa sortie et reste aujourd’hui potable, mais aussi avec un gameplay qui me scotchais des heures pour construire ma ville.).
Puis est arrivé Sim City Sociétés, qui marqua le début du déclin de Sim City. Je ne l’ai pas acheté, mais d’après de nombreux sites ou même amis, ce jeu avait déçu énormément de personnes. Je n’en sais pas plus.
Ce ne fut qu’au début Mars 2013 qu’est arrivé un nouveau Sim City. Je l’ai donc acheté pour la modique somme de 60 euros … Un des jeux de gestion les plus chère que j’ai acheté. Quelle fut ma surprise de remarqué un jeu en phase “beta-test”, enfin ce fut l’impression que j’eue. Et voilà le plus gros problème de ce jeu (et ce malgré les nombreux bug lié au gameplay du jeu), le prix qu’EA a fixé pour ce jeu. Il ne les vaut pas !
Les développeurs se sont donc penchés sur les différents problèmes afin de les réglés. Par exemple, il y a un problème lié aux nombreux embouteillages ou problèmes de circulations qui rendent très difficile le trajets de vos sims. Les développeur ont donc installé des dirigeables, sensé atténué ce problème, et ce, dans un kit à 10 euros ! Là, je dis non !
EA se fou littéralement de notre gueule ! Ils nous proposent kits ou même des DLC payants, et ce sur un jeu déjà très cher, alors qu’il serait normal qu’ils soient juste des MaJ gratuites ! Pour revenir à notre exemple de dirigeable, il s’agit d’un codage qui a sans doute nécessite quelques heures, mais il s’agit d’un ajout minime, qu’ils pourraient simplement ajouter dans une MaJ. Certains jeux proposent en effet des MaJ qui proposent l’équivalent de leurs DLC.
EA fait ça notamment avec la série des Sims 3, même si l’ajout d’objets et de gameplay sont un peu plus complet, quelques DLC des Sims 3 méritent tout simplement d’être gratuit.

C’est avec déception que j’écrit cela. Au début, la série des Sim Cities était une série magique, complet, et qui nous procurait des heures de plaisir. Il s’agissait du City Builder par excellence, pas trop cher et qui nous proposait des DLC plus grand qu’aujourd’hui, pour le même prix que leurs “kits”. Et de cette série magique, ils sont allés dans une direction seulement marketing, vendre toujours plus, et toujours plus cher, pour au final, avoir un jeu de moindre qualité. Le must reste comme même d’après moi Sim City 4.

Leave a reply

required*